Camille Claudel, une Passion

dans le jardin d'un particulier, juillet 2015

dans le jardin d’un particulier, juillet 2015

IMG_1220 IMG_1234
Lecture de la correspondance de Camille Claudel, mise en scène, vidéo et musique

Tout public
Durée: 60 minutes (une version de 40 minutes est possible)

 

camille claudel

” Il me semble que je suis si loin de vous !
Je vous raconterai mieux tout ce que j’ai fait quand je vous verrai.
D’ici là, je vous en prie, travaillez, gardez tout le plaisir pour moi.
Je vous embrasse.
Camille”

 

“Ma lettre de l’autre jour paraissait être un pressentiment, car à peine était-elle mise à la poste, qu’une automobile venait me prendre chez moi pour me conduire dans une maison d’aliénés.”

 

La vie de Camille Claudel, par sa correspondance, révèle une femme passionnée. À une époque où les femmes n’étaient que des épouses soumises, elle parviendra, en y laissant sa santé, à se hisser au rang des sculpteurs les plus renommés de sa génération.

La lecture des extraits choisis de sa correspondance s’étend de ses débuts à Paris, lorsqu’elle est l’élève de Rodin, jusqu’à la fin de sa vie, à l’asile d’aliénés de Montdevergues dans le Vaucluse en 1943, après 30 ans d’internement.

Elle est ponctuée de moments musicaux jouées à la flûte, de compositeurs et compositrices du tournant du 20ème siècle.

Les causeuses. Statue en marbre. Camille claudel.

Voici le programme de la partie musicale jouée à la flûte traversière par Fanette MOULIN :

Extraits du concertino pour flûte et orchestre en ré majeur (1902), de Cécile Chaminade (1857-1944)

The little shepherd (Le petit berger), extraits des children’s corner (1906-1908) de Claude Debussy (1862-1918)

Gnossienne n°1 (1890) de Eric Satie (1866-1925)

Tityre, extraits de « joueurs de flûte » (1925) d’Albert Roussel (1869-1937)

Syrinx (1912) de Claude Debussy (1862-1918)

Pavane (1887) de Gabriel Fauré (1845-1924)

Extraits de la Fantaisie (1898) de Gabriel Fauré (1845-1924)

Sicilienne de Gabriel fauré (extrait de “Péléas et Mélissandre”, écrit en 1898)

D’un matin de printemps (1917/1918) de Lily Boulanger (1893 – 1918)

Sérénade (1899) de Mel Bonis – compositrice française – (1858 – 1937)

Aria d’Albert Roussel (1930)

Ces moments musicaux ponctuent et colorent les lettres lues et jouées par Brigitte Julian.

Une vidéo des oeuvres de Camille est projetée tout le temps du spectacle où Camille est créative. De couleur sépia, les oeuvres apparaissent et disparaissent telles des songes.

camille

Distribution
Création Brigitte Julian
Interprétation Brigitte Julian
Texte original Camille Claudel
Musicienne Fanette Moulin

Vidéo : Christophe Rosso

Diffusion
Mars 2013 : Lors de la journée de la femme à la Médiathèque de Feyzin –

Printemps 2014 : Boulangerie du Prado – Rue Sébastien Gryphe 69007 LYON

3 octobre 2014 : A domicile, chez un particulier à St Laurent d’Agny (69)

7 mars 2015  : A la Maison des Possibles, Rue des Petits Terreaux 69440 Mornant

4 juillet 2015 : Chez un particulier à Mornant

18 Novembre 2015 : à la Neylière, Pomeys (69)

16 janvier 2016 : chez un particulier à St Didier de Formans, dans l’Ain (par l’entremise de l’association Hom’Art.

29 janvier 2016 : bibliothèque de St Laurent d’Agny (69)

25 février 2016 : Médiathèque du Chambon-Feugerolles (42)

2 avril 2016 : médiathèque de Genay (69)

2 juillet 2016 : Ferme de Richagneux, Ste Catherine (69440)

7 juillet 2017 : Chambéry, bar Le bruit qui court

10 mars 2018 : St Laurent d’Agny, lors d’un festival de la journée de la femme